Google

mardi 27 février 2007

accident du 12 février


Bonjour,

J’ai eu connaissance de ce blog par une usagère de la ligne.

Je suis la propriétaire du cheval que le train a tué le lundi 12 février 2007. Mon cheval s’appelait JANGO, il n’avait même pas 10 ans, c’était un cheval admirablement calme et gentil, lorsque nous l’avions acheté il était dans un centre équestre et faisait des cours avec des débutants et des handicapés. Nous ne connaissons pas les causes de son évasion, tout ce dont nous sommes sure c’est que JANGO a dû avoir très peur et se sentir menacé pour arraché la clôture électrique de son enclos et celle de la propriété.

La SNCF veut m’imputer des retards suite à cet accident. Je ne suis pas du tout d’accord car j’ai appris que le train était déjà en retard avant de renversé mon cheval, et je ne tolérerai pas que la SNCF accuse mon cheval d’avoir causé tout ce retard, il est sure que cet accident n’a pas arrangé le temps de retard mais il est sure également que si le train était passé à l’heure prévue mon cheval n’aurait pas été sur la voie et il aurait été rattrapé avant de causer un accident.

Si je fais appel à vous aujourd’hui, c’est pour vous demander votre aide, si je veux qu’il y ait une justice pour mon cheval, je dois fournir des preuves solides. Et puis je pense que tout le monde sera bien d’accord avec moi que tout l’argent que la SNCF va me demander n’ira biensure pas dans les poches des usagés.

Je remercie d’avance ceux qui voudront bien m’aider.

Voici mon adresse e-mail : ludivinebellmont@hotmail.com

Merci également à la personne qui a écrit ces quelques lignes sur ce tragique accident.

Cordialement.

Ludivine

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Que faisait votre cheval sur les voies ?

S'il n'avait pas heurté un Paris-Granville, il aurait pu heurter un autre train.

Le résultat aurait été le même pour le cheval, et le retard aurait touché d'autres voyageurs. Le retard déjà accumulé par le Paris-Granville n'a rien à voir dans cette histoire.

Estimez-vous heureuse que cet accident n'ai pas causé davantage de dégâts. J'ai été témoin d'un accident causé par une vache en furie, qui s'est sauvée de son enclos et qui a tué un automobiliste à travers son pare-brise. Le propriétaire de la vache a été reconnu responsable. Surtout, qu'il est reconnu qu'un train, ça ne freine pas comme une voiture et que les emprises ferroviaires son interdites d'accès.

Je vous conseille de laisser votre assurance régler cette histoire. Ca vous coûtera moins cher qu'un procès.

Laurent a dit…

Je suis d'accord avec cette réponse car au vu du nombre de trains qu'il y a à cette heure si ce n'avait pas était ce train, cela en aurait été un autre.
Laurent

Anonyme a dit…

Sur le fait que l'accident était devenu sûrement inévitable vu le nombre de train, je peux le comprendre. Cependant un peu moins sec la réponse peut être tout aussi bien comprise.
On ne connaît pas les raisons de l'arrivée du cheval à cet endroit donc soyons compréhensif également avec cette personne qui a perdu son cheval.
Cordialement

Ludivine a dit…

Et bien, il est toujours agréable de voir qu'il y a des gens compréhensif sur cette terre !
Comme il est facile d'écrire en restant anonyme.

Je n'ai pas l'intention de faire un procès à la SNCF, je veux juste qu'ils admettent que leur train avait déjà du retard, et qu'ils n'ont pas à me faire payer la totalité de leur retard.

Il est évident que mon cheval n'avait rien à faire sur la voie, et je n'ai jamais dit le contraire. Mais il faut savoir également qu'il a été demander à la SNCF de cloturer la voie aux abords de l'écurie il y a déjà bien longtemps et à plusieurs reprises, cela n'a pas été fait, il n'y a pas que notre écurie dans le coin, il y a aussi des promeneurs avec leurs chiens, des chasseurs, des gens avec des enfants, la voie est accessible comme un chemin de promenade. Cette cloture n'a jamais été mise en place. Peut etre que maintenant qu'il y a eu un drame ça sera fait.

Beaucoup d'entre vous sur ce site, se plaignent du comportement des agents de la SNCF, et bien sachez qu'il n'y a pas que les usagers qui sont mals traités, mais les victimes aussi le sont.
Je ne rentrerai pas dans les détails car je ne veux choquer personne (je suis moi meme encore choquée de la tournure qu'a prise cette histoire), mais sachez quand meme que les agents de la SNCF ont été audieux, ils ne m'ont meme pas laissé le temps d'arriver sur les lieux et de reprendre mes esprits, ils m'ont donné des papiers à signer sans meme me dire où se trouvait le corps de mon cheval. Lorsque mon père est arrivé sur les lieux, ils lui ont donné un gilet jaune et l'ont emmené identifié mon cheval, et le vocabulaire utilisé : carcasse, morceaux, bout de viande, et j'en passe. Est ce une façon de parler à des personnes qui sont choquées et qui viennent de perdre un être cher (meme si c'est un animal)?

Est il si difficile pour un être humain de faire preuve de respect ? Quel discours tiennent-ils face à une famille lorsqu'il s'agit d'un humain ?

C'est aussi pour ca que je veux me battre.

Maintenant, ce que je vous demande ici, c'est juste de confirmer par écrit que le train était en retard avant l'accident pour que mon assurance puisse l'utiliser dans la gestion de son dossier.

Je ne pense pas que ce soit trop demandé.

Cordialement.

Ludivine

usagers a dit…

Bonjour

Je ne veux pas prendre part au débas.
Je n'étais pas dans le train mais de mes sources ( qui sont normalement très fiables), il n'était pas en retard même l'inverse...

Anonyme a dit…

Ce train n'est il pas prévu pour arriver en gare de Versailles Chantiers à 8h14 ?
D'après les horaires que l'on trouve sur Internet ou meme en gare, le train n°16510 arrive à Versailles à 8h14.

Mon cheval a été percuté par ce train à 8h15 à hauteur de St Germain de la Grange, il faut compter entre 15 et 20min pour arriver à Versailles à partir de ce point.
Le train était donc déjà bien en retard d'au moins 15 à 20min.

Il est d'ailleurs bien évident que j'ai verifié tout cela avant de demander votre aide. Je n'ai pas l'intention d'inventer quoi que ce soit pour obtenir un quelconque dédommagement (soit dit en passant je n'aurai d'ailleurs rien). Je pense juste que ma démarche est nécessaire car la SNCF a trop les pleins pouvoirs et fait ce qu'elle veut, et je ne suis pas d'accord pour payer des frais qui ne sont pas en lien avec l'accident causé par mon cheval.
Même si ce n'est pas moi qui paye la facture directement mais mon assurance, il ne faut pas se faire d'illusion, ma prime va augmenter considérablement, et plus les frais seront elevés plus la prime d'assurance augmentera.

Le pire c'est qu'avec l'argent qu'ils vont toucher de l'assurance, je suis sure qu'il n'y aura aucun aménagement de fait sur cette voie pour l'a protégé comme elle le devrait.
Et le comble, vous le voulez ? Nous avons demandé plusieurs fois une cloture pour protéger car nous estimons que cela est necessaire à cet endroit, et nous n'avons toujours rien. Quelques mètres plus haut, il y a une magnifique cloture toute neuve, pour protéger quoi ? Des champs. Très utile n'est ce pas ?

Anonyme a dit…

bonjour,
je suis conducteur de train et je peux vous assurez qu'on a froler la catastrophe ce jour là, j'étais à plaisir quand c'est arrivé!
l'impact a été tel que la traverse de tete de la locomotive a été endommaggé ainsi que les essieux et le dessous de la caisse...bref on a frolé le déraillement à 130 km/m; alors je pense qu'il faut etre sérieux!! et assumé quand mes trains sont zen retard j'assume et fais le maximum pour les clients avec le matériel qu'on me met à dispo...
Mais là on a vraiment frolé la cata on auraient pu avoir un triste bilan!!!!la locomotive est toujours en expertise à Tours....
ça sent la réforme!
Ne nous trompons pas de débat!

cordialement.