Google

vendredi 20 mars 2009

grève et contrôle ...

Bonjour,
Dans le train au départ de Paris à 18h29, dans la rame de tête, nous avions un contrôleur très assidu peut-être un trop pour nous usagers devant choisir entre 2 trains au lieu des 4 du soir.
Le train n'était certes pas bondé mais cette absence de choix nous a encouragé à indiquer à notre contrôleur que nous étions contre son contrôle et que nous faisions également grève.
Le tout de manière très correcte à mon humble avis car le discours était sur ton agréable et souriant. Certes pas forcément agréable pour le contrôleur qui voulait contrôler mais sans agressivité.
A priori, il n'a pas supporté car il nous a indiqué qu'il utiliserait son droit de retrait en gare de Dreux puis est reparti effectuer la fin de son contrôle.
Je ne sais pas si il devait descendre, à l'oigine, à DREUX mais il est finalement bien descendu à Dreux.
Pour rappel, nous ne sommes pas contre les contrôles ou les contrôleurs mais il y'a des jours ou des situations qui ne nous permette pas toujours d'accepter d'être contrôlé sans réagir.
Usagers

6 commentaires:

Le Cheminot Anonyme a dit…

Ne faisant pas grève, ne pas contrôler alors qu'on est un contrôleur aurait relevé de la faute professionnel.

Quant au « droit de retrait », il est parfois appliqué à tord et à travers car il ne devrait concerner (selon les textes) qu'un danger grave et imminent. Un risque d'agression, par exemple.

Mais ça lui a sûrement permis de justifier son « non contrôle » auprès de sa hiérarchie.

Enfin, vous avez eu de la chance car il y devait y avoir un autre contrôleur à bord.

Sinon le train n'aurait pas pu repartir de Dreux. Problème de sécurité oblige (sauf dans les trains équipés du système EAS - Équipement Agent Seul - comme les rames du Transilien), la présence d'un agent pour surveiller la fermeture des portes et pour donner le départ au conducteur est obligatoire. C'est le contrôleur qui s'occupe de cette tâche habituellement.

Les X72500 de Paris-Granville ne sont pas équipés EAS.

Anonyme a dit…

Alors ils sont souvent en faute car on n'est pas souvent controlés !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Et en même temps je refuse d'avoir à être contrôlé alors que je paye pour un service qui n'existe pas ou est extrêmement défaillant. Retards, trains supprimés....

Anonyme a dit…

Il y avait bien un autre contrôleur dans l'autre rame.
En quoi cela serait une faute professionnel alors que la tâche de contrôle des billets n'est pas la première tâche à effectuer dans un train pour un contrôleur?

PS : Merci pour les précisions

Le Cheminot Anonyme a dit…

La tâche de « contrôle », désignée aussi par le terme de « surveillance commerciale », n'est effectivement pas la première tâche a effectuer pour un contrôleur dans un train. Il a aussi certaines responsabilités touchant la sécurité (surveillance de la fermeture des portes, départ du train) et il doit assister les passagers en difficulté.

D'autre tâches sont, au fil des ans, alloués aux contrôleurs, comme le conseil et l'animation commerciale. De plus en plus, avec la généralisation des filtrages à quai au départ des trains dans les gares (comme ça se fait dans d'autres pays) ; le terme de contrôleur se verra remplacé par « train manager » ou « chef de train ». L'Espagne est un exemple de pays où cette transformation est avancée.

Toutefois, même si d'autres tâches leur sont dévolus, lorsqu'il y a plus d'un contrôleur dans le train, l'un des deux (celui en trop, dit "équipe B") a pour l'obligation de contrôler. Il faut bien justifier le poste.

risou a dit…

Bonjour à toutes et à tous, je me suis faite contrôler ce matin alors que mon train (jour de grève oblige) avait 40 min de retard! J'ai un titre de transport, là n'est pas le pb, mais j'ai été choquée! Depuis une semaine les agents de mon rer (le A) sont en grève je ne sais même pas vraiment pourquoi sans doute encore à propos de leurs régimes spéciaux comme d'habitude, tandis que nous franciliens, devons nous battre dans les transports pour aller bosser et financer leurs privilèges! je suis scandalisée!