Google

jeudi 25 janvier 2007

pire qu'aileurs

Je viens de tomber par hasard sur votre blog. En parcourant quelques
messages, j'ai eu envie de réagir (c'est le but du jeu non?). Notamment à une réponse de François qui commençait sur l'idée que toutes les lignes de la SNCF étaient "merdiques" (je crois que c'était le terme; et c'était l'idée de toutes façons!). Et bien, je ne suis pas tout à fait d'accord et pour préciser: celle-ci l'est particulièrement.
J'ai "usé" pendant trois ans des services de la SNCF sur la ligne Chartres Paris. Et pour tout dire nous avions à subir retards, annulations intempestives et assez curieusement justifiées etc. Mais depuis six mois je connais la ligne Dreux Paris et j'en viens presque à regretter la précédente. Ce qu'on aurait difficilement pu me faire croire il y a encore six mois!
Au nombre de mes griefs: Le manque de considération totale pour les passagers: Aucune annonce dans le train, fort peu sur les quais; des contrôleurs en surnombre et peu compréhensifs... Pressée, je suis montée à Montparnasse dans le train sans composter mon billet. Sur mon honneur (!), il n'y avait aucun contrôleur sur le quai, sinon, fj'en aurais profité. Lorsque j'aperçois l'un des quatre contrôleurs en tournée, je me lève pour lui présenter mon titre de transport. Je n'ai pas compris. Je travaille, je ne suis plus considérée normalement comme "jeune" (etc. je vous épargne tous les clichés dont aucun n'aurait justifié la sanction du reste). Et bien je me suis faîte verbalisée. Je n'en revenais pas. " Le même règlement pour tout le monde" a-t-il objecté. Ouais... La même règle pour tout le monde? Mais c'est faut. Je ne suis pas une habituée du compostage de couloir, mais cela m'était déjà arrivé avant sans que j'ai à essuyer le ridicule d'avoir à me justifier devant un gamin en casquette qui se prenait pour un chérif! La même règle? Sur la ligne de Chartres, en temps de grève, régulièrement la SNCF annonçait 80% du trafic assuré. Sur le trajet du RER B que je connais aussi, c'était 20% du trafic. Pourquoi? Ce n'est pas la même population? Je n'ai pas encore essuyé les grèves à partir de Dreux, mais je crains le
pire compte tenu de l'attitude générale affichée à notre égard.
Du reste, il y a quelque chose que je ne comprends pas. Je suis régulièrement debout pour l'aller du matin. Régulièrement c'est-à-dire 9/10. Je vous laisse imaginer que ce n'est pas par choix et que nous sommes plusieurs debouts. La chose était moins réquente en partant de Chartres.
L'avantage c'est que je ne risque pas la visite du chérif, certes. Mais le matin j'arrive toujours en avance, et je composte, dommage! Mais enfin, cela doit se savoir, pourquoi est-ce que rien n'est fait? Est-ce qu'il n'est pas entendu, lorsque j'acquitte mon "titre de transport", qu'il s'agit d'une place assise (ou le terme ne s'oppose plus qu'à une couchette)? Est-ce que nous ne pourrions pas négocier une réduction pour les places debout?
Ah, le mieux! En septembre, très naïvement, je demande les "nouveaux" horaires. Enchantée, je constate qu'un train en particulier, me permettrait de pouvoir récupérer ma fille à la sortie de l'école. J'organise mon emploi du temps en conséquence. Ce qui n'est pas chose aisée, mais l'amour maternelle ... C'était une erreur d'impression! Rien que cela. J'ai fait trois guichets le jour-même, vraiment frustrée (1h à Montparnasse, la gamine certainement déçue, l'école à prévenir: vraiment frustrée!) Aucune excuse, "et ben c'est une erreur, quoi!" J'ai écris à la SNCF en demandant le remboursement de mon abonnement et des titres de transports. Ouais, j'étais vraiment déçue... Une réponse : ces titres sont à prix réduits, aucun
remboursement n'est possible. Pas plus d'excuses. Mais c'est notre vie, mince, avec laquelle ils jouent. Le pire, c'est lorsqu'ils en appellent à ma solidarité. Il faut le dire, j'en viens à haïr les "travailleurs" de la SNCF... Je suis désolée, je crois que ça fait du bien de se défouler.
Je rassure le futur usager en provenance de Verneuil, normalement il montera plus tôt, et en ce qui concerne les places du moins, il a plus de chance d'être assis. Enfin, si on ne le fait pas descendre sur un quai pour un transfert de train, car là, ce n'est plus sure du tout!
Hélène

1 commentaire:

François a dit…

Bonjour,
Disons que j'indiquais que malheureusement peu de ligne sont enviables mais beaucoup problèmatique. Après, il est vrai qu'il y'a des différences mais quand on voit la ligne de ROUEN sur http://xmo.blogs.com/train_train_quotidien on se dit qu'il y'a peut-être un concours en cours.
Nous sommes en effet que très très rarement informé des problèmes via des annonces en train. Avec l'expérience, c'est plutôt le "téléphone SNCF" (entre usagers) qui fonctionne le mieux.
Vous voyagez sur la partie banlieue et en effet les contrôleurs ne se déplacent qu'en horde et meême parfois avec la police ferroviaire. Bien entendu dans les trains où il y'a le moins de danger. La seule règle qui existe rééllement face à eux et celle du "on doit être plus nombreux". Dernièrement malgré les policier, les contrôleurs et un chef contrôleur, nous avons à une dizaine refusé de montrer nos forfaits, la discussion, cordiale, a duré une vingtaine de minutes mais ils sont repartis sans nos forfaits. Ils jugeaient d'ailleurs notre mécontentement comme fondé mais disaient ne pas pouvoir l'approuver sur la forme.
Pour les grèves, vous avez bien de la chance car la grève de fin Novembre-début décembre, nous a pénalisé pendant 1 mois et demi via la suppression du train de DREUX à ARGENTAN.
Les conditions de trajet ne gêne pas la SNCF, elles indiquent d'ailleurs lorsque l'on se plaint que le forfait assure un trajet pas les conditions de transport. Malheuresement.
Pour l'usager de VERNEUIL, en effet, il aura toujours une place assise à l'aller, pour le retour il reste à voir.
Bon courage Hélène mais également les autres.