Google

mardi 13 janvier 2009

Merci à la direction de Paris Montparnasse

D'habitude on lit sur ce blog les doléances, et bien moi au contraire je voudrais l'utiliser pour transmettre mes remerciements à la direction de Paris Montparnasse ainsi qu'au personnel de la RATP. Ce n'est pas ironique, mais vraiment sincère.

Usagère de la ligne Paris St Lazare-Bréval j'ai été comme des millions d'usagers bloqué à l'entrer de la gare St Lazare. Suite à l'agression d'un conducteur, ces messieurs ont tout arrêté, en prenant quand même la peine de nous emmener au travail le matin. Les agents postés devant la gare m'ont conseillé de prendre un train pour Mantes la Jolie à Paris Montparnasse. Une fois à Mantes, ils m'ont assuré qu'il y aura des navettes ferroviaire pour Bréval. Dans le métro, à tout les couloirs de correspondance il y avait des agents RATP pour nous indiquer le chemin à prendre pour se rendre à Paris Montparnasse. Et à la gare même, alors que sur internet on nous proposait des omnibus qui mettaient 1h25 pour rejoindre Mantes, ils nous ont mis des trains direct Paris Montparnasse Mantes la Jolie. Trajet effectué en 45 minutes. Malheureusement l'incendie de la station d'alimentation électrique de Versailles a paralysé la aussi le trafic. 1 heure d'attente.

Je voulais tout de même dire un grand MERCI aux agents RATP et surtout à la direction de Paris Montparnasse de nous avoir mis des trains direct pour nous éviter les omnibus. Que les conducteurs de Paris St Lazare en prennent de la graine !

Une usagère de Bréval qui ne recharge plus son navigo tellement les conditions de voyage sont merdique !

5 commentaires:

arakneo a dit…

Permettez-moi de m'interroger sur cette fermeture d'une grande gare parisienne !

Ce matin avec 30 à 40% de grévistes (à la suite d'une agression d'un conducteur), la Direction de la SNCF décide de fermer la gare de Paris St Lazare. Décision inédite, du jamais vu même pendant la grève spontanée des contrôleurs de toute la France (80% de grévistes) lors du viol d'une contrôleuse de Toulouse en janvier 2005, même pendant les grandes grèves de 1995 contre la réforme Juppé sur les régimes spéciaux de retraite et contre la fermeture de dizaines de milliers de lignes dites "secondaires".

30 à 40% de grévistes veut donc dire qu'il y a 60 à 70% de non-grévistes.

Alors quel est le but de cette fermeture inutile d'une grande gare parisienne ? Est-ce une provocation pour susciter la colère des usagers et préparer l'opinion publique à une annonce gouvernementale sur la SNCF ?

Quand on sait qu'à l'intérieur de la SNCF, l'encadrement multiplie les plans de restructuration et de réorganisation...

Quand on sait qu'à l'intérieur de la SNCF, toutes les "marques" ont déjà une autonomie budgétaire, marketing et commerciale (TGV a sa propre politique, TER aussi, Corail Teoz également, etc.) et qu'un éclatement de la SNCF en plusieurs sociétés est logistiquement possible dès maintenant,...

Quand on sait qu'à l'intérieur de la SNCF, l'arrivée prochaine de la concurrence devient le prétexte à tous les reculs sociaux,...

...une telle opération médiatique de la part de la SNCF contre ses employés et les syndicats qui les représentent est tout à fait plausible.

arakneo a dit…

Erreur sur mon commentaire :

Il faut lire "Le matin" et non "Ce matin".

Le Cheminot Anonyme a dit…

La décision de fermer la gare Saint Lazare (contrairement à ce qui a été dit dans les journaux) à été l'initiative de la Préfecture de Police de Paris pour des raisons de sécurité. Bien sur, la Préfecture travail d'entente avec la SNCF.

C'est déjà arrivé en mai 1968.

Cheminot de Montparnasse a dit…

BOnjour
merci à cette cliente de Bréval pour son commentaire : je travaille à Montparnasse et lorsque nous avons appris que les clients de St Lazare seraient envoyés chez nous (entre 10000 et 20000), nous avons travaillé d'arrache pied pour les accueillir au mieux. 11 navettes quasi directes ont été montées en plus des trains habituels; 50 personnes sont venues en renfort , ont endossé un gilet orange et se sont positionné du métro à la gare de Vaugirard pour les guider .... Notre gros regret de la soirée : l'incendie aux abords des voies qui nous a contraint à interrompre la circulation pour permettre aux pompiers de travailler en toute sécurité. C'est en tous cas important pour nous de voir que notre travail vous a permis de vivre une soirée un peu moins difficile.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
si comme moi, vous êtes fatigué de supporter les écarts de conduite de la SNCF, rendez-vous à Rouen le 9 avril, il y a un salon de l'emploi qui me parait intéressant à l'UFR des Sciences et Techniques de St Etienne du Rouvray
Les postes semblent intéressants (voir sur le site de l'APEC)